Agrandir le texte :
A | A+ | A+

Qu'est ce que l'Ostéopathie ?

Définition

L’Ostéopathie est une médecine manuelle, créée au 19ème siècle par Andrew Taylor Still aux Etats-Unis. C’est l’art de diagnostiquer et traiter par les mains.

Le diagnostic ostéopathique repose sur la recherche de dysfonctions somatiques, qui se définissent par une fonction altérée ou diminuée des composantes du système somatique (squelette, articulations et structures myofasciales) ainsi que des éléments vasculaires, lymphatiques et neurologiques correspondants.


Le traitement ostéopathique est réalisé par l’intermédiaire de techniques manuelles (structurelles, viscérales, crâniennes et fasciales) spécifiques et appropriées à chaque patient, et répond à 5 principes :

- Concepts holistique : l’ostéopathe considère le corps humain dans sa globalité c’est pourquoi il ne traitera pas seulement la zone douloureuse mais cherchera à agir sur les causes de cette douleur. Ex : une douleur au niveau des lombaires peut être la conséquence d’une entorse de cheville (même ancienne) mal soignée

- Mouvement comme signe de vie : le but est de redonner de la mobilité aux différents tissus du corps retrouvés en dysfonction lors de la phase de tests.

- Autorégulation de l’organisme

- Interdépendance de la structure et de la fonction : la perte de mobilité d’une structure peut altérer sa fonction et donc l’état de santé de l’organisme

- Circulation : action sur le retour veineux ou les congestions pelviennes par exemple


Déroulement de la séance

 

Une séance d’Ostéopathie dure environ 45 minutes et se divise en 3 temps :


- L’anamnèse : c’est l’interrogatoire durant lequel l’ostéopathe va vous questionner sur votre motif de consultation ainsi que sur vos antécédents médicaux.


- L’examen physique : après une observation statique de votre corps, l’ostéopathe va tester par l’intermédiaire de ses mains l’ensemble de votre corps à la recherche de dysfonctions somatiques.


- Le traitement ostéopathique (cf. ci dessus)

Législation


L’Ostéopathie est officiellement reconnue en France depuis la loi du 4 mars 2002 (article 75 de la loi n°2002-303) relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé.

Les décrets d’application sont parus le 25 mars 2007 (décret n°2007-435 et n° 2007-437) relatifs aux actes et aux conditions d’exercice de l’Ostéopathie ainsi qu’à la formation des ostéopathes et à l’agrément des établissements.

 

Indications

 

L’Ostéopathie s’adresse aux nourrissons, aux enfants, aux adultes, aux femmes enceintes aux sportifs et personnes âgées. Son champ d’application est très vaste :

Troubles appareil locomoteur : cervicalgie, torticolis, dorsalgie, douleur intercostale, lombalgie, névralgie (cervico-brachiale, sciatique, cruralgie…), séquelles de traumatisme (chute, accident de voiture…), séquelles de luxation, entorse, tendinite…

 

Troubles digestif : diarrhée, constipation, ballonnement, dysphagie, reflux (RGO), problèmes de déglutition, séquelle d’ulcère, ptôse…

 

Troubles génito-urinaire : prévention des infections urinaires, règles douloureuses (dysménorrhée), douleur pendant les rapports (dyspareunie), suivi de grossesse et suite d’accouchement…

 

Troubles ORL : sinusites, rhinites et otites à répétition, troubles de la phonation (dysphonie), certains acouphènes et vertiges…

 

Troubles vasculaires et nerveux : jambes lourdes, congestion pelvienne, migraine et céphalée, fatigue, stress…

 

Mais attention l’Ostéopathie à ses limites et ne peut prétendre pouvoir tout soigner, elle s’intègre dans le système de soin d’un patient mais ne remplace pas une consultation chez un médecin généraliste ou spécialiste.

> Me contacter